http://shutterstock_353160557

BTSA Productions animales

Niveau : Bac+ 2
Conditions d'entrée : être titulaire du baccalauréat - Procédure Parcoursup

Objectifs

Capacités générales

– S’exprimer, communiquer et comprendre le monde
– Communiquer dans une langue étrangère
– Optimiser sa motricité, gérer sa santé et se sociabiliser
– Mettre en œuvre un modèle mathématique et une solution informatique adaptés au traitement de données

Capacités professionnelles

– Agir individuellement et collectivement à partir d’une analyse de la filière et de son évolution
– Proposer les caractéristiques d’un système d’élevage au sein d’un territoire dans une perspective de durabilité
– Participer au pilotage de l’exploitation d’élevage
– Déterminer des orientations à partir de l’analyse d’un contexte global
– Conduire un processus d’élevage dans le respect de la réglementation relative à la santé, à la sécurité, au bien-être animal et à la protection de l’environnement
– Mobiliser les acquis attendus du technicien supérieur en productions animales pour faire face à une situation professionnelle

Débouchés

Secteurs d’activités

Les emplois dans le secteur de l’élevage et des productions animales se répartissent globalement en quatre types ou grandes catégories :
– des emplois de techniciens et techniciennes très spécialisés dans les secteurs de l’alimentation et des industries des aliments pour animaux, de l’amélioration génétique, de la reproduction, du suivi « qualité », de la valorisation des produits, de la commercialisation des produits animaux ou des intrants pour l’élevage, de la maîtrise des ressources ou de l’impact des élevages, de la recherche – développement…
– des emplois de techniciens et techniciennes généralistes dont le champ professionnel repose sur la conduite d’ateliers de productions ou d’élevages spécialisés, de systèmes d’élevage diversifiés et de conduite d’entreprises d’élevage. Ces emplois recouvrent généralement les métiers du développement (territorial ou/et au sein de filières) et du conseil en élevage (production de références, animation de groupes…).
– des emplois d’éleveurs ou d’éleveuses, sous statut de salarié ou de plus en plus souvent installés en nom propre (ou associé en société), il s’agit de producteurs d’animaux, de produits animaux ou de services.
– des emplois de techniciens et techniciennes dans les secteurs de « l’encadrement de l’agriculture » en organismes professionnels agricoles et dans des chambres consulaires, les administrations d’État et territoriales. Ces emplois reposent sur des contributions à la conception de projets et à leur mise en œuvre. Ils recouvrent également le champ de l’enseignement technique agricole, de la recherche-développement et de l’expérimentation, de la démonstration ou de la vulgarisation de techniques.

Aux différents types d’emplois répertoriés ci-dessus il faudrait ajouter quelques possibilités d’emploi très technique (réglementation, sécurité…) en collectivités territoriales, dans les domaines de la recherche et de l’expérimentation ou dans l’industrie de l’aliment du bétail (gestion de formules alimentaires, animation d’équipes industrielles…), ou encore de nombreux emplois du commerce d’animaux ou de produits « inertes » à destination des animaux d’élevage ou de compagnie.

Type d’emplois accessibles

– Éleveur
– Conseiller en élevage
– Agent de développement

Poursuite d'études

Sous conditions, de préparer en 1 an un second BTSA, un CS, de poursuivre des études en licence professionnelle (1 an), d’intégrer une grande école (d’ingénieurs, de paysage).